Archives municipales

Les archives municipales de Sarreguemines

1. Le souci de conservation :  

Deux siècles et demi de tradition.

1766 : Élaboration du "cartulaire de Roth"
Jean Jacques Roth, greffier de la municipalité, consigne les textes historiques relatifs à Sarreguemines dans un registre qui porte son nom.
 
1888-1910 : Classement et indexation des fonds anciens d'archives.
 
1920-1935 : Classement des séries contemporaines. Installation dans un bâtiment spécifique, l'Hôtel des Archives (aujourd'hui presbytère du Sacré-Coeur).
 
1939-1989 : Évacuation des archives en Charente. Retour et réinstallation sous les combles puis dans les caves de l'Hôtel de Ville.
 
1989 : Déménagement dans un bâtiment transformé et affecté spécialement aux archives.

 

2. Émergence et développement du service :  

Un siècle d'efforts .

1888-1981 : Le temps des archivistes érudits, une fonction à temps partiel. Henri Lempfried, Heinrich Grossman, Charles Emile Letz, Henri Hiegel, tous professeurs au Lycée de Sarreguemines, assurent le classement des documents d'archives et la gestion d'un service encore embryonnaire.
 
1981 : Un service permanent et professionnalisé. Les effectifs portés à 3 personnes, affectées de façon permanente aux archives.
 
1989 : Informatisation des répertoires et inventaires. Création de banques de données.

 

Infos pratiques

10, rue du Parc
57200 Sarreguemines

Tél : 03 87 27 62 40

Horaires d'ouverture :
lundi de 9h à 12h et de 14h à 17h et jeudi, de 14h à 17h

L'accueil en salle de lecture peut se faire sur RDV en dehors de ces horaires
(Les demandes de rendez-vous s'effectuent par mail à l'adresse : archives.municipales@mairie-sarreguemines.fr)

3. État des fonds.

4 km de rayonnage linéaire occupé.

  1. Archives publiques :
    Chartes de la fin du Moyen-Age et du début des Temps modernes, registres paroissiaux et d'Etat civil (1663-1903), registres des délibérations du conseil municipal (1700-1980), collections de journaux locaux et régionaux (1872-2003), etc.
  2. Archives privées :
    Fonds Jean Seitlinger, député de la Moselle (dépôt), fonds photographique Marcel Pierron (dépôt), fonds Henri Hiegel (dépôt).
  3. Bibliothèque historique :
    45 000 références.

 

Votre vie privée est importante pour nous

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.