Attention aux chenilles !

Communiqué | lundi 21 juin 2021 à 16:51 - MAJ le 28 juin à 10:50

Logo Sarreguemines

Attention aux chenilles !


Depuis 2019, les forêts du Grand Est font l’objet d’invasions de chenilles processionnaires. Leurs poils urticants causent bien des tracas aux promeneurs et autres usagers des sous-bois ainsi qu’aux services municipaux et même aux habitants.

Depuis la semaine dernière, les conditions météorologiques et l’évolution du cycle de vie de la chenille processionnaire du chêne ont notablement accentué les désagréments à Sarreguemines et dans sa région.

Les mesures

La municipalité, en concertation avec l’Office National des Forêts (ONF) a donc décidé de :

Le traitement contre la chenille processionnaire avec le bacille de Thuringe

Qu’est-ce que le bacille de Thuringe ?

Le bacillus Thuringiensis est une bactérie utilisée pour infecter le système digestif des chenilles. Couramment appelé Bacille de Thuringe, il s'agit d'une bactérie que l’on trouve dans le sol, l’eau, l’air et sur le feuillage et qui est connue pour son activité insecticide. L'utilisation de cette dernière comme traitement contre les chenilles processionnaires est très efficace.

Qui peut utiliser ce traitement ?

Vous pouvez très bien utiliser ce traitement chez vous en tant que particulier pour traiter vos arbres infestés. Le bacille offre un effet localisé, mais il n’empêchera cependant pas la prolifération sur les arbres alentours non traités, qui eux continueront de propager les poils urticants volatiles.

Quelle solution pour la municipalité ?

Au vu de l’important taux d’infection en Lorraine, il est très compliqué de traiter localement chaque chêne car il ne résulte pas d’effet général sur l’ensemble des zones touchées. La meilleure solution serait un épandage par voie aérienne, ce qui n’est pour l’instant pas autorisé par la réglementation nationale. Deux raisons :

Pour rappel

 Il existe deux sortes de chenilles processionnaires, celle du pin et celle du chêne. C’est la seconde que nous retrouvons dans nos régions. Leurs œufs éclosent vers mars-avril et les chenilles se mettent à fabriquer leurs nids vers le mois de juin-juillet, au niveau du tronc et des branches les plus solides. Ce nid renferme les chrysalides qui se métamorphoseront en papillon de nuit pendant la deuxième quinzaine d’Août. Malheureusement, les « poches » et les anciennes mues conservent pendant encore tout le mois d’août les polis urticants qui continuent de voler, jusqu’aux temps pluvieux qui lessivent arbres et sols.

 

 

Mots clés
#chenilleprocessionnaire#chenilles#attention#urticants

A voir aussi

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.